FR | DE | EN

 

Le Science Center


Afin de justifier l’investissement substantiel qui est nécessaire pour préserver notre patrimoine industriel,  les initiateurs du Projet Groussgasmaschinn se sont investis dès le départ dans une recherche de marché internationale (Europe et Etats-Unis) afin de définir les points d’attractivité des musées industriels et Science Centers pour le grand public.


La conclusion de cette Etude de Marché est que si les musées industriels traditionnels sont en perte de vitesse, les Science Centers sont les favoris du grand public. Les méthodes descriptives et autoritaires par laquelle les musées industriels d’antan ont décrits leurs pièces d’expositions de valeur est définitivement rejetée par un public toujours plus demandant.  Il en irait de même si on se contentait de montrer la Groussgasmaschinn dans son état restauré et en se limitant à offrir au public des explications techniques à lire sur des panneaux descriptifs. L’imposante machine va impressionner le public, les explications techniques ne vont intéresser que les « afficionados » et les visiteurs auront « tout vu » après leur premier passage.


C’est la raison pour laquelle l’objectif du Musée de l’Energie Industrielle sera de devenir un véritable Centre de la Science et de la Technologie,  impliquant les visiteurs femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, scientifiques et non-scientifiques dans une véritable aventure scientifique qu’ils vont vivre et apprécier. Des stations expérimentales répliquant les phénomènes techniques, physiques, chimiques qui se passaient dans l’équipement historique en exposition permettront au visiteur d’explorer, de tester, de rechercher, d’investiguer, de spéculer, d’observer et d’évaluer les résultats obtenus. C’est le visiteur lui-même, seul ou en groupe, qui trouvera la solution lui-même par son interaction physique  avec l’expérimentation. Le Musée ne lui aura pas dit ce qui se passe, le visiteur  l’aura appris par lui-même et par son engagement et interface avec la machine.


La mission du Science Center sera donc de promouvoir la culture scientifique auprès du grand public, en éveillant l’intérêt pour la science et la technologie d’une façon ludique et non-contraignante.


L’exemple en est le palan, une station expérimentale qui reproduit quelques phénomènes physiques du pont-roulant de 75 Tonnes et qui permet au visiteur de comprendre, par expérimentation, les lois de la démultiplication utilisées dans toutes les grues et pont-roulants, dont celui de 1937 qui était jadis pour le montage de la Groussgasmaschinn, son entretien pendant les quarante ans en service et, aujourd’hui, après remise en conformité, est utilisé dans le démantèlement, la restauration et le remontage de la machine.         


Il est à noter que « Le Palan » est le prototype de la première station expérimentale du « Science Center », qu’il a été entièrement conçu et construite par l’équipe de la Groussgasmaschinn et que plus de 80% du matériel utilisé est du matériel de
récupération. Ce prototype a été dévoilé au public lors de la visite de Madame la Ministre du Tourisme, le 11 Mars 2013. Des explications de manipulations de la station seront données en allemand, français et anglais, avec la version de base pour les néophytes  « quoi faire et quoi observer » et la version professionnelle « en savoir plus » pour les experts.


L’extension du thème énergie par intégration du concept de « Science Center » qui par ses quelques centaines de stations d’expérimentation permettra au grand public de comprendre de façon simple et résolument interactive des phénomènes scientifiques qui se déroulent dans les équipements historiques nous avons élargi l’audience du projet à égalité entre hommes et femmes, jeunes ou moins jeunes. L’unicité et l’exclusivité du Projet dans la Grande Région  assurera un cercle d’attraction sur un rayon d’action de 200 à 250 kilomètres couvrant ainsi une population de 25 millions de visiteurs potentiels, ainsi que des touristes, un créneau économique qui, avec des approches de musées traditionnels, a des difficultés à se développer dans des régions industrielles 

L’intégration dans le projet du concept du Science Center a également comme objectif de développer de façon intuitive l’intérêt des jeunes pour la technologie, la mécanique, les métiers de transformation dont le savoir-faire commence à faire gravement défaut dans les régions industrielles.

A noter encore que si les Science Centers  analysés dans les plus grands détails dans nos études existent évidemment à l’étranger,  la particularité de notre projet est l’intégration de l’aspect culturel/ patrimoine industriel avec le concept du « Science Center «, unique en son genre. 


Un autre exemple de création de prototype de station expérimentale est la soufflante de Bernoulli, dont voici le toute premier test, la confirmation du principe, réalisé ici avec 100% de matériel de récupération.    


Depuis la conception et la réalisation de ces premiers prototypes des stations d’expérimentales, les résultats obtenus se sont sensiblement améliorés encore. On va donc continuer à développer avec notre propre équipe des concepts uniques répliquant les phénomènes de nos équipements historiques et de travailler en collaboration avec d’autres « Science Center » au développement de stations additionnelles.

 

Le Palan


Comment le pont-roulant utilisé pour le démantèlement de la «Groussgasmaschinn» arrive-t-il à soulever 75  tonnes?


Réponse: Parce qu’il utilise le système du palan


Descriptif :


Le palan est un mécanisme simple qui permet de soulever des objets lourds avec un déploiement de force minimale.


Quoi faire et qu’est qu’on observe?


Alors que dans l’exemple de la poulie fixe, on utilisait qu’une seule poulie, cette application en utilise six. En tournant la manivelle on constate qu’elle tourne beaucoup plus facilement. On réalise aussi qu’on doit tourner la manivelle six plus pour lever le poids de 60 kilos sur la même hauteur.


Que s’est-il passé ? 


Par l’utilisation de six poulies au lieu d’une seule, le palan réduit la force nécessaire à un sixième. Au lieu de 60 kilogrammes de force, on en utilise maintenant que 10. Avec un palan, même un enfant peut soulever 60 kilos. Avec 60 poulies, la force nécessaire se réduirait à un seul kilo de force.

Théoriquement, si on multipliait le nombre de poulies à l’infini, abstraction faite des forces de friction, on n’aurait plus besoin de force du tout !

Bernoulli Blower (Balancing Ball)

Daniel Bernoulli, Swiss Physicist & Mathematician
(1700 – 1782)


Description:


A ball floats, bobbing up and down 3” above a plastic cone. Upon closer inspection it is found to be floating on a stream of air blowing out of the cone, generated by a large electrical fan beneath it. If the ball is pulled slowly out of the stream of air, a force is felt trying to pull the ball back into the air stream. If the ball is bent to the side, the ball can be suspended in space off to the side of the blower and cone.


To do and notice:


Hold the ball with four fingers of two hands and pull it slowly out of the air stream.

Notice that when only half the ball is out of the air stream, you can feel it being sucked back in. If you then let go, it will oscillate back and forth without falling to the ground.


What is going on?:


When the ball is pulled partially out of the air stream, the air that is moving fast along the side of the ball exerts less sideway pressure on the ball than the still atmospheric air in the room.


An airplane wing is shaped so that the air moves faster over the top of the wing than it does move under the bottom of the wing.  The lower pressure on the top of the wing produces a suction that holds the airplane up, or, more accurately the high-pressure on the bottom of the wing pushes the airplane up and balances the downward effect of gravity.

 

Der Prototyp des Fahrrad Dynamos

Le Palan

Der Prototyp des Fahrrad Dynamos


Die Dynamo-Experimentstation beweist dass man Kraft braucht um Elektrizität zu erzeugen. Hier produziert der Radfahrer Kraft für das Dynamo, genau sowie die Großgasmaschine Kraft erstellt für den Drehstrom-Schwunggenerator. Wenn der Radfahrer in die Pedale tritt, wird das Dynamo über einen Riemen angetrieben um Strom zu produzieren. Wenn man eine Lampe einschaltet, wird die Arbeit schwieriger. Um alle drei Lampen mit gleichwertiger Lichtintensität leuchten zu lassen, muss der Radfahrer mehr in die Pedale treten. Bei einer größeren Watt Zahl wird mit mehr Arbeit mehr Licht .


Was tun? Was kann man beobachten?


  1. Drücke den Kippschalter auf der linken Seite. Das Voltmeter zeigt ungefähr 15 Volt an während dem das Amperemeter nur ungefähr 2 Ampere anzeigt.


  2. Nun betätigen sie den rechten Schalter um die drei Birnen zusammen einzuschalten. Sie stellen fest, dass die Leuchtstärke leicht abnimmt, sowie auch die Spannung. Man muss  kräftiger in die Pedale treten um die Lichtstärke wieder herzustellen.

  3. Schalten sie sämtliche Birnen wieder aus und sie stellen fest dass es nun weniger kraftaufwendig ist. 

Bernoulli Blower

Accueil      Objectif      Historique      Energie industrielle      Volet social      Site      Science Center      Travaux en cours      Presse